Archives par mot-clé : politiques publiques

Les modes d’accueil des jeunes enfants : des politiques publiques à l’arrangement quotidien des familles, Revue française des affaires sociales, n°2, juillet 2017

Le dernier numéro de la revue française des affaires sociales est paru, comportant un dossier thématique sur les modes d’accueil des jeunes enfants.

Les modes d’accueil des jeunes enfants : des politiques publiques à l’arrangement quotidien des familles

n° 2  ■  juillet 2017

Présentation :

Le numéro d’avril-juin 2017 de la Revue française des affaires sociales comprend tout d’abord un dossier très approfondi sur « Les modes d’accueil des jeunes enfants : des politiques publiques à l’arrangement quotidien des familles », coordonné par Marie‑Clémence Le Pape, Jacques Bellidenty, Bertrand Lhommeau et Émilie Raynaud. Trois éléments de cadrage aideront le•la lect•eur•rice à mieux connaître d’une part les enquêtes de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) relatives aux modes de garde et d’accueil des jeunes enfants et à la protection maternelle et infantile, d’autre part le fichier localisé des utilisateurs d’établissements d’accueil du jeune enfant de la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF). Ils sont suivis de douze articles répartis en trois axes : « La déclinaison des politiques nationales en dispositifs locaux » ; « Articuler vie familiale et vie professionnelle : des aspirations des parents aux arrangements quotidiens » et « Confier son enfant, accueillir des enfants : les professionnel•le•s face aux parents ». Cinq personnalités livrent ensuite leur point de vue : Bertrand Fragonard, Claude Martin, Bertrand Geay, Anne-Lise Ulmann et Sylviane Giampino. Le dossier se clôt sur le compte-rendu du colloque « Petite enfance : regards croisés sur les modes d’accueil des jeunes enfants » organisé par la DREES le 15 novembre 2016 et sur le rappel de l’appel à contribution.

Le dossier est suivi d’un article hors thème de Cyprien Avenel abordant les enjeux et les impacts de la réforme territoriale sur la mise en oeuvre des politiques sociales locales.

Le contenu de ce numéro est disponible sur Cairn.

20ème Congrès AISLF, CR 10 « les temps sociaux », Session(s) sur Conciliation des temps sociaux : quelles inégalités ?

20ème Congrès AISLF, Montréal (Canada), 4 au 8 juillet 2016

CR 10 « les temps sociaux »

Session(s) sur Conciliation des temps sociaux : quelles inégalités ?

Organisée par Diane-Gabrielle Tremblay (Téluq, Université du Québec) et Bernard Fusulier (Université de Louvain, Belgique)

Appel à communications

La conciliation des temps sociaux demeure un problème que nos sociétés peinent à résoudre . Il est vrai que les sociétés salariales se sont constituées en Occident autour d’une centralité de l’emploi, en secondarisant voire en rejetant dans l’inactivité nombre d’activités pourtant fondamentales pour la cohésion sociale, le bien-être et le bien commun, que l’on pense au travail parental ou à l’engagement citoyen ou communautaire. Cette partition initiale entre un travail productif et un travail reproductif s’est doublée d’une assignation sexuelle : le productif prioritairement affecté aux hommes et le reproductif aux femmes. La féminisation du marché de l’emploi de la seconde moitié du vingtième siècle n’a pas transformé pour autant le « logiciel social », et la conciliation, en particulier entre le travail (dans un sens restrictif) et la famille, est devenue un enjeu de société et une préoccupation quotidienne pour nombre d’individus.

Continuer la lecture de 20ème Congrès AISLF, CR 10 « les temps sociaux », Session(s) sur Conciliation des temps sociaux : quelles inégalités ?

20ème Congrès AISLF, CR 10 « les temps sociaux », session sur Temps sociaux et âges

20ème Congrès AISLF, Montréal (Canada), 4 au 8 juillet 2016

CR 10 « les temps sociaux »

session sur Temps sociaux et âges

organisée par Diane-Gabrielle Tremblay (Téluq, Université du Québec)

Appel à communications

La crise de 2008 et son prolongement actuel ont eu des effets négatifs sur les temps sociaux, comme en témoigne la situation des pays de l’Europe du Sud, de l’Amérique, mais aussi le reste du monde. Dans le cadre de l’appel du CR 10 nous souhaitons organiser une ou deux sessions qui permettraient d’analyser la thématique des temps sociaux sous l’angle de l’âge. Nous voulons étudier les effets de la crise sur les temps de travail et temps sociaux en fonction de l’âge, la déstabilisation des temporalités de la vie familiale et professionnelle. Nous voulons aussi analyser les facteurs ou causes des évolutions différenciées selon les âges, incluant la crise mais aussi éventuellement les politiques publiques agissant sur ces évolutions contrastées. Ainsi, sont attendues dans ces sessions des propositions de communications (et d’articles, car nous envisageons un numéro de revue, selon la qualité et le nombre des textes) :

Continuer la lecture de 20ème Congrès AISLF, CR 10 « les temps sociaux », session sur Temps sociaux et âges

JIST 2016 : « Crise(s) et mondes du travail »

Les prochaines Journées internationales de sociologie du travail se  tiendront à Athènes les 11, 12 et 13 mai prochains autour de la  thématique suivante : Crise(s) et monde du travail.

Nous attirons votre attention sur l'axe 6 :Travail et activités hors emploi.

L’appel à communications, le calendrier de cette manifestation, ainsi que les modalités de soumission sont accessibles en cliquant ici

Des informations complémentaires seront disponibles sur le site : http://jist2016.sciencesconf.org/

Happy Hour du LISE, Être parent face aux institutions : normes, supports et résistance, Paris, CNAM, 9 juin 2015

Le LISE vous invite à son second Happy Hour qui aura lieu Mardi 9 juin 2015, de 17h à 18h30 en salle des Conseils (37-1-49) au CNAM

Pour cet événement, Fabienne Berton, Marie-Christine Bureau et Barbara Rist présenterons leurs travaux : Être parent face aux institutions : normes, supports et résistance.

« Les politiques publiques adressent aux parents une invitation, voire une injonction, à être de « bons parents » (Martin, 2014), ce qui signifie en particulier se montrer capables de réflexivité sur leurs pratiques et prêts à coopérer avec les professionnels de la petite enfance.  Nos travaux, financés par la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf), montrent que les familles répondent à cette injonction de diverses façons.
Certaines familles mettent l’accent sur l’autorité traditionnelle des parents et le savoir naturel de la mère ; d’autres s’interrogent sur leurs pratiques parentales, recherchent les conseils et sont prêts à se remettre en cause ; d’autres encore ressentent leur environnement comme hostile et leur parentalité est une lutte quotidienne pour préserver leur droit à éduquer leur enfant comme elles le souhaitent. Les résistances à la réflexivité ne débouchent pas nécessairement sur des conflits ouverts avec les institutions comme en témoignent les stratégies de composition et de contournement que pratiquent certaines familles »

A la suite de leur présentation, les animatrices échangeront avec la salle. Et les discussions se termineront autour d’un Happy Hour.

L’entrée à cet Happy Hour est libre et gratuite. Pour des raisons logistiques, il est demandé de s’inscrire à l’adresse mail suivante : audrey.lefevre@cnam.fr

 Plan pour accéder à l’Happy Hour ici