Archives par mot-clé : genre

Appel à communication – “Work-family reconciliation policies, processes, and gender (in)equalities”

2018 WFRN Conference
Assumptions and Translation of Work and Family Research
June 21-23, 2018 in Washington, D.C.

 APPEL A COMMUNICATION : “Work-family reconciliation policies, processes, and gender (in)equalities” 

Over the past decade, work-family research has been increasingly concerned with exploring how policies influence the gendered division of paid and unpaid work. Although existing studies have documented some short- and medium-term effects of work-family reconciliation policies, such as parental leave or childcare provision, progress towards gender equality as a result of existing policies has been slow. Most studies have focused on broad policy indicators at the national level rather than examining specific policy designs and packages. Due to data availability, some policy areas have received more attention than others. Moreover, more evidence is needed on the processes or mechanisms through which policies or institutional contexts affect gender inequalities at the individual or household level.

This session seeks to advance the academic debate on work-family reconciliation policies and social mechanisms by exploring the conceptualization or outcomes of policies or related processes which may (or fail to) promote greater gender equality. Examples for under-researched policy aspects include inter alia employer-provided policies, legal quotas for women on advisory boards, aspects of work flexibility, or childcare quality. We are inviting proposals for presentations that conceptualize or empirically investigate either the consequences of work-family reconciliation policies or under-researched processes through which institutions may impact gender (in)equalities in paid and unpaid work. Methodologically, promising approaches for exploring policy impact and processes include longitudinal data analyses, insightful comparisons within and across countries, as well as smaller-scale program interventions.

Please send an abstract of up to 250 words along with your name/contact and affiliationby the 18th of October 2017 to  Prof. Pia Schober
Ph.D. Chair of Microsociology Department of Sociology University of Tübingen Wilhelmstrasse 36 72074 Tübingen
Phone: +49(0)7071-29-73462 Mobile: +49(0)177-3754757
Email: pia.schober@uni-tuebingen.de

Work and Family Researchers Network 

S’engager en parentalité et créer son activité. L’entreprise paradoxale des Mompreneurs (2008-2014), soutenance de thèse de Julie Landour, Paris, EHESS, 12 novembre 2015

Julie Landour, membre active du réseau ARTS, soutiendra sa thèse en sociologie intitulée :

S’engager en parentalité et créer son activité.

L’entreprise paradoxale des Mompreneurs (2008-2014).

Préparée sous la direction de
Bénédicte ZIMMERMANN

 

La soutenance se tiendra le jeudi 12 novembre 2015 à partir de 9h à l’EHESS, en salle M. et D. Lombard, 96 boulevard Raspail 75006 Paris.

 

Le jury sera composé de :

Laure BERENI, Chargée de recherches CNRS,

Paul BOUFFARTIGUE, Directeur de recherches CNRS – Rapporteur

Dominique MÉDA, Professeure des Universités – Rapporteure

Ariane PAILHÉ, Directrice de recherches à l’INED

Bénédicte ZIMMERMANN, Directrice d’études à l’EHESS

Continuer la lecture de S’engager en parentalité et créer son activité. L’entreprise paradoxale des Mompreneurs (2008-2014), soutenance de thèse de Julie Landour, Paris, EHESS, 12 novembre 2015

Conférence Genre & Travail, Paris, CNAM, 4 juin 2015

Le groupe « Genre & Europe » du LabEx « Écrire une histoire nouvelle de l’Europe » et l’axe Genre-droit-discriminations du LISE (Laboratoire interdisciplinaire pour la sociologie économique, CNAM) ont le plaisir de vous convier à la troisième conférence de l’année 2015, le jeudi 4 juin 2015 de 16h à 18h, au CNAM, 2, rue Conté, dans la salle 35.1.53 (premier étage, accès 35 dans la cour):
Genre et travail
Cette conférence sera structurée autour de deux interventions :
Fanny Gallot, maîtresse de conférences à l’université de Paris Est Créteil, « En découdre. Comment les ouvrières ont révolutionné le travail et la société »
Valérie Piette, chercheuse à l’Université Libre de Bruxelles, « Le genre (du travail) à la maison »
La discussion sera animée par Chantal Nicole-Drancourt (Lise, CNAM) et Ferruccio Ricciardi (Lise, CNAM)

Pour se rendre au CNAM: 2, rue Conté, 75003 Paris – Métro : Arts et Métiers, Réaumur-Sébastopol

Peut-on faire l’économie du genre ?, Regards croisés sur l’économie n° 15, 2014/2

Plafond de verre, salaires moindres, emploi à temps partiel subi, exploitation domestique… Difficile d’échapper à ce triste constat : les inégalités entre les sexes demeurent, encore et toujours, un fait structurant de nos sociétés modernes. Comment y remédier ?

Loin de tous les stéréotypes, des économistes, sociologues et historiens dissèquent, avec distance et minutie, les mécanismes qui fondent ces inégalités et proposent des pistes ambitieuses pour les combattre. Regards croisés sur l’économie révèle ainsi, dans une synthèse claire et inédite, les tous derniers résultats des sciences sociales pour enfin parvenir à l’égalité entre les sexes.

Quel rôle joue l’école dans la partition sexuée de l’économie ? Comment expliquer les différences de salaires et d’accès aux différents postes entre femmes et hommes ? Comment intégrer le genre dans l’élaboration des politiques publiques ? Comment la mondialisation modifie-t-elle les rapports de sexes ?

C’est à toutes ces questions que ce numéro de Regards croisés sur l’économie répond, dans un langage à la fois rigoureux et pédagogique, afin de repenser le genre et sa place dans la société du XXIe siècle.

Continuer la lecture de Peut-on faire l’économie du genre ?, Regards croisés sur l’économie n° 15, 2014/2

Sortir du dilemme travail – famille. Tribune de Bernard Fusilier et Chantal Nicole-Drancourt dans le journal Libération

LIBÉRATION, TRIBUNE, 27 OCTOBRE 2014

«Les deux tiers des Autrichiennes s’arrêtent de travailler pendant trois ans, dès l’arrivée de leur premier enfant, et quel que soit leur milieu social ou leur niveau d’éducation», pouvait-on lire dans un article intitulé «Les Autrichiennes repassent à la maison» (Libération du 22 octobre).

Le retour de la mère au foyer fait débat en Autriche et pose la question toujours d’actualité : comment concilier une vie professionnelle avec une vie familiale sans s’y épuiser. Cette question, posée en termes de domination masculine, doit être resituée par rapport aux grands «principes» qui ont guidé l’organisation des sociétés salariales «inventées» à la fin du XIXe siècle et au cours du XXe siècle. La société française, contrairement à ce que semble penser l’éditorialiste Angelika Hager citée dans l’article, n’y échappe pas. En effet, comme les autres, elle s’est historiquement constituée autour de trois référentiels :

Continuer la lecture de Sortir du dilemme travail – famille. Tribune de Bernard Fusilier et Chantal Nicole-Drancourt dans le journal Libération