Archives par mot-clé : conciliation travail-famille

Parution – L’articulation des temps parental et professionnel au sein des couples (Dares)

Le numéro 58 de Dares Analyse vient de paraître.

Parmi les parents « biactifs » de jeunes enfants, six sur dix travaillent tous les deux en journée, du lundi au vendredi. Une faible durée d’activité et des horaires asynchrones, qu’ils soient choisis ou subis, permettent aux parents de disposer de davantage de temps auprès de leur(s) enfant(s). Aussi, bien que les horaires décalés soient plus souvent alternants et moins flexibles que des horaires ordinaires, ils favorisent la garde parentale.

Du lundi au vendredi, entre 8h et 19h, les parents d’un enfant de moins de 3 ans qui travaillent accordent en moyenne 70 % de leur temps disponible à sa garde et jusqu’à 80 % si la mère travaille tôt en matinée ou de nuit. Les mères passent en moyenne plus de temps avec l’enfant, y consacrant les trois quarts de leur temps disponible contre moins de 60 % pour les pères.

Cependant, les pères assurent la majorité du temps de garde parentale dans trois couples « biactifs » sur dix. C’est le cas quand ils ont une faible durée de travail hebdomadaire, travaillent à domicile ou ont des horaires décalés ou alternants. Ils consacrent alors en moyenne 2h40 par jour aux enfants, ce qui reste inférieur d’une heure dix au temps accordé par les mères lorsqu’elles assurent majoritairement la garde.

En savoir plus

Les modes d’accueil des jeunes enfants : des politiques publiques à l’arrangement quotidien des familles, Revue française des affaires sociales, n°2, juillet 2017

Le dernier numéro de la revue française des affaires sociales est paru, comportant un dossier thématique sur les modes d’accueil des jeunes enfants.

Les modes d’accueil des jeunes enfants : des politiques publiques à l’arrangement quotidien des familles

n° 2  ■  juillet 2017

Présentation :

Le numéro d’avril-juin 2017 de la Revue française des affaires sociales comprend tout d’abord un dossier très approfondi sur « Les modes d’accueil des jeunes enfants : des politiques publiques à l’arrangement quotidien des familles », coordonné par Marie‑Clémence Le Pape, Jacques Bellidenty, Bertrand Lhommeau et Émilie Raynaud. Trois éléments de cadrage aideront le•la lect•eur•rice à mieux connaître d’une part les enquêtes de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) relatives aux modes de garde et d’accueil des jeunes enfants et à la protection maternelle et infantile, d’autre part le fichier localisé des utilisateurs d’établissements d’accueil du jeune enfant de la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF). Ils sont suivis de douze articles répartis en trois axes : « La déclinaison des politiques nationales en dispositifs locaux » ; « Articuler vie familiale et vie professionnelle : des aspirations des parents aux arrangements quotidiens » et « Confier son enfant, accueillir des enfants : les professionnel•le•s face aux parents ». Cinq personnalités livrent ensuite leur point de vue : Bertrand Fragonard, Claude Martin, Bertrand Geay, Anne-Lise Ulmann et Sylviane Giampino. Le dossier se clôt sur le compte-rendu du colloque « Petite enfance : regards croisés sur les modes d’accueil des jeunes enfants » organisé par la DREES le 15 novembre 2016 et sur le rappel de l’appel à contribution.

Le dossier est suivi d’un article hors thème de Cyprien Avenel abordant les enjeux et les impacts de la réforme territoriale sur la mise en oeuvre des politiques sociales locales.

Le contenu de ce numéro est disponible sur Cairn.

La conciliation travail-famille : un paradoxe contemporain, Interventions Economiques 53 | 2015

Revue Interventions Economiques, 53 | 2015

La conciliation travail-famille : un paradoxe contemporain

Work-family articulation: a contemporary paradox
Sous la direction de Bernard Fusulier et Chantal Nicole-Drancourt
unnamed

 

Publier ou procréer, l’impossible équation des universitaires, baromètre EducPros 2015

La moitié des personnels de l’enseignement supérieur ont des difficultés à conserver un équilibre de vie satisfaisant, selon le baromètre EducPros 2015 du moral des professionnels de l’ESR. Un problème qui touche près des deux tiers des jeunes enseignants-chercheurs. Retour sur un mal systémique mais souvent tabou.

« Publier ou périr », l’adage est connu dans le milieu de la recherche. Il cache une autre réalité : « publier ou procréer », un dilemme qui tourmente la profession tout au long de la carrière. Mais ce questionnement reste souvent personnel. Beaucoup de témoins ont réclamé l’anonymat, pour ne pas se mettre un chef à dos, pour ne pas hypothéquer leurs chances avant un concours, pour ne pas avoir l’air de se plaindre. « Lors d’une de nos retraites scientifiques, un collègue a posé la question, témoigne ainsi un chercheur en informatique. Comment mener une bonne carrière de recherche sans sacrifier sa vie de famille ? C’est compliqué… »

Pour en savoir plus : Baromètre EducPros 2015 du moral des professionnels de l’ESR

Tensions autour de la conciliation travail/famille : l’enfant ELFE à l’épreuve du régime temporel contemporain

Auteur(s) : Fabienne Berton et Chantal Nicole-Drancourt, Laboratoire interdisciplinaire de sociologie économique (Lise), Bernard Fusulier, Groupe interdisciplinaire de Recherche sur la Socialisation, l’Education et la Formation (Girsef)

Communication au colloque New Frontiers for Citizenship at Works / Les nouvelles frontières de la citoyenneté au travail. Workshop / atelier 2.5 Conciliation travail-famille : vers un nouveau régime temporel ? / Work-Family Balance: Toward a New Time Regime?, May 2014, Montréal, Canada

Abstract : Nous illustrons l’hypothèse de l’émergence de nouveaux régimes temporels (Nicole-Drancourt, 2009) à travers la situation actuelle de la conciliation travail/famille en France (Chardon et Daguet, 2008). Nous aborderons l’analyse en termes de tensions autour de la conciliation : quelles tensions se font jour ? Où se situent-elles ? Qui est particulièrement touché ? Nous choisissons de nous intéresser aux couples bi-actifs après la naissance d’un deuxième ou d’un troisième enfant. C’est en effet pour cette population que les tensions autour de la conciliation travail/famille pourraient a priori être les plus fortes. Inscrite dans les travaux de l’ANR Veniromond (2012-2015) basée sur l’exploitation des données de la cohorte ELFE (Etude Longitudinale Française depuis l’Enfance) qui prévoit de suivre les enfants durant 20 ans (Pirus et al., 2010) , cette communication sera la première occasion de présenter les données recueillies aux 2 mois du bébé auprès de 20 000 parents ou tuteurs d’enfants nés en 2011. A cet âge du bébé, les femmes en France sont encore en congé de maternité, mais l’enquête recueille les intentions et les aspirations des pères et des mères en termes de reprise du travail, modalités de cette reprise, volonté de prendre un congé parental, mode de garde souhaité pour le bébé, implications de la famille élargie…

Continuer la lecture de Tensions autour de la conciliation travail/famille : l’enfant ELFE à l’épreuve du régime temporel contemporain