Archives par mot-clé : conciliation travail-famille

Appel à communication – “Work-family reconciliation policies, processes, and gender (in)equalities”

2018 WFRN Conference
Assumptions and Translation of Work and Family Research
June 21-23, 2018 in Washington, D.C.

 APPEL A COMMUNICATION : “Work-family reconciliation policies, processes, and gender (in)equalities” 

Over the past decade, work-family research has been increasingly concerned with exploring how policies influence the gendered division of paid and unpaid work. Although existing studies have documented some short- and medium-term effects of work-family reconciliation policies, such as parental leave or childcare provision, progress towards gender equality as a result of existing policies has been slow. Most studies have focused on broad policy indicators at the national level rather than examining specific policy designs and packages. Due to data availability, some policy areas have received more attention than others. Moreover, more evidence is needed on the processes or mechanisms through which policies or institutional contexts affect gender inequalities at the individual or household level.

This session seeks to advance the academic debate on work-family reconciliation policies and social mechanisms by exploring the conceptualization or outcomes of policies or related processes which may (or fail to) promote greater gender equality. Examples for under-researched policy aspects include inter alia employer-provided policies, legal quotas for women on advisory boards, aspects of work flexibility, or childcare quality. We are inviting proposals for presentations that conceptualize or empirically investigate either the consequences of work-family reconciliation policies or under-researched processes through which institutions may impact gender (in)equalities in paid and unpaid work. Methodologically, promising approaches for exploring policy impact and processes include longitudinal data analyses, insightful comparisons within and across countries, as well as smaller-scale program interventions.

Please send an abstract of up to 250 words along with your name/contact and affiliationby the 18th of October 2017 to  Prof. Pia Schober
Ph.D. Chair of Microsociology Department of Sociology University of Tübingen Wilhelmstrasse 36 72074 Tübingen
Phone: +49(0)7071-29-73462 Mobile: +49(0)177-3754757
Email: pia.schober@uni-tuebingen.de

Work and Family Researchers Network 

Appel à articles – Conciliation(s) (Initio)

Résumé

Le prochain numéro de la revue Initio, qui s’intéresse à la formation et à la vie au travail, portera sur la question des conciliations, variées et multiples, entre éducation, formation, emploi, famille, vie privée. Ce prochain numéro se propose ainsi d’investiguer les nombreux enjeux, individuels, sociétaux, politiques ou encore économiques, en lien avec ces différentes conciliations.

Date-limite : 15 novembre 2017

Les propositions sont à envoyer à l’adresse suivante : initio@fse.ulaval.ca

En savoir plus :
Sur hypothèse
Sur Calenda

Parution – L’articulation des temps parental et professionnel au sein des couples (Dares)

Le numéro 58 de Dares Analyse vient de paraître.

Parmi les parents « biactifs » de jeunes enfants, six sur dix travaillent tous les deux en journée, du lundi au vendredi. Une faible durée d’activité et des horaires asynchrones, qu’ils soient choisis ou subis, permettent aux parents de disposer de davantage de temps auprès de leur(s) enfant(s). Aussi, bien que les horaires décalés soient plus souvent alternants et moins flexibles que des horaires ordinaires, ils favorisent la garde parentale.

Du lundi au vendredi, entre 8h et 19h, les parents d’un enfant de moins de 3 ans qui travaillent accordent en moyenne 70 % de leur temps disponible à sa garde et jusqu’à 80 % si la mère travaille tôt en matinée ou de nuit. Les mères passent en moyenne plus de temps avec l’enfant, y consacrant les trois quarts de leur temps disponible contre moins de 60 % pour les pères.

Cependant, les pères assurent la majorité du temps de garde parentale dans trois couples « biactifs » sur dix. C’est le cas quand ils ont une faible durée de travail hebdomadaire, travaillent à domicile ou ont des horaires décalés ou alternants. Ils consacrent alors en moyenne 2h40 par jour aux enfants, ce qui reste inférieur d’une heure dix au temps accordé par les mères lorsqu’elles assurent majoritairement la garde.

En savoir plus

Les modes d’accueil des jeunes enfants : des politiques publiques à l’arrangement quotidien des familles, Revue française des affaires sociales, n°2, juillet 2017

Le dernier numéro de la revue française des affaires sociales est paru, comportant un dossier thématique sur les modes d’accueil des jeunes enfants.

Les modes d’accueil des jeunes enfants : des politiques publiques à l’arrangement quotidien des familles

n° 2  ■  juillet 2017

Présentation :

Le numéro d’avril-juin 2017 de la Revue française des affaires sociales comprend tout d’abord un dossier très approfondi sur « Les modes d’accueil des jeunes enfants : des politiques publiques à l’arrangement quotidien des familles », coordonné par Marie‑Clémence Le Pape, Jacques Bellidenty, Bertrand Lhommeau et Émilie Raynaud. Trois éléments de cadrage aideront le•la lect•eur•rice à mieux connaître d’une part les enquêtes de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) relatives aux modes de garde et d’accueil des jeunes enfants et à la protection maternelle et infantile, d’autre part le fichier localisé des utilisateurs d’établissements d’accueil du jeune enfant de la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF). Ils sont suivis de douze articles répartis en trois axes : « La déclinaison des politiques nationales en dispositifs locaux » ; « Articuler vie familiale et vie professionnelle : des aspirations des parents aux arrangements quotidiens » et « Confier son enfant, accueillir des enfants : les professionnel•le•s face aux parents ». Cinq personnalités livrent ensuite leur point de vue : Bertrand Fragonard, Claude Martin, Bertrand Geay, Anne-Lise Ulmann et Sylviane Giampino. Le dossier se clôt sur le compte-rendu du colloque « Petite enfance : regards croisés sur les modes d’accueil des jeunes enfants » organisé par la DREES le 15 novembre 2016 et sur le rappel de l’appel à contribution.

Le dossier est suivi d’un article hors thème de Cyprien Avenel abordant les enjeux et les impacts de la réforme territoriale sur la mise en oeuvre des politiques sociales locales.

Le contenu de ce numéro est disponible sur Cairn.

La conciliation travail-famille : un paradoxe contemporain, Interventions Economiques 53 | 2015

Revue Interventions Economiques, 53 | 2015

La conciliation travail-famille : un paradoxe contemporain

Work-family articulation: a contemporary paradox
Sous la direction de Bernard Fusulier et Chantal Nicole-Drancourt
unnamed