Venir au monde – Conditions sociales, structures familiales et prime éducation, Amiens, Pôle Universitaire Cathédrale, 15-16 juin

 Le démarrage de l’Etude Longitudinale Française depuis l’Enfance (ELFE), en 2011, a créé une opportunité nouvelle pour les recherches sur la famille, l’enfance et la socialisation. En complément de nombreuses informations sur la santé de l’enfant, ce vaste projet multidisciplinaire permet en effet de collecter des éléments sur les conditions de vie des familles, les trajectoires sociales et professionnelles des parents, l’évolution des structures familiales, l’organisation de la vie domestique, les pratiques éducatives familiales, la scolarisation et la construction des identités sociales et sexuées des enfants. Dans bien des cas, les chercheurs en sciences sociales impliqués dans le projet ont en outre réalisé des enquêtes complémentaires à la cohorte: exploitation d’autres sources statistiques, observations ethnographiques et entretiens approfondis.

Ce sont les premiers résultats de ces différents travaux qui seront présentés, croisés et mis en discussion à l’occasion de ce colloque.

Il s’agira tout d’abord de dresser un tableau des conditions matérielles dans lesquelles les enfants viennent au monde puis de s’intéresser aux différentes façons dont les parents s’y prennent pour nourrir, soigner, éveiller et régler le comportement des nourrissons. L’accent sera mis sur les variations sociales et de genre des cadres pratiques et des configurations relationnelles dans lesquelles est socialisé le tout jeune enfant.

La discussion de ces travaux a été confiée à quatre chercheurs français de différentes disciplines, connus pour leurs travaux sur l’enfance. Deux conférencières internationales introduiront les deux journées du colloque.

 Ouvert à tous

Téléchargez le programme du colloque

Inscription obligatoire : nathalie.deveze@u-picardie.fr

Principaux organisateurs : CURAPP-ESS (Université de Picardie), Ined, les laboratoires CITERES, PRINTEMPS, LISE (CNAM)
Coordonnateurs : Bertrand Geay (CURAPP-ESS, Université de Picardie), Didier Breton (Institut de Démographie de l’Université de Strasbourg, IDUS et Ined) et Nathalie Deveze (Gestionnaire CNRS, CURAPP-ESS UMR 7319)

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.