Jeunes chercheurs face aux exigences de disponibilité temporelle, in Temporalités : Revue de sciences humaines et sociales, Vol. 18

Auteur(s) : Maria Del Rio Carral et Bernard Fusulier, Université catholique de Louvain

María del Río Carral et Bernard Fusulier, « Jeunes chercheurs face aux exigences de disponibilité temporelle  », Temporalités [En ligne], 18 | 2013, mis en ligne le 19 décembre 2013

Résumé :

L’Université, définie comme « institution gourmande », valorise la figure symbolique du chercheur entièrement investi dans son travail, supposant un rapport quasi exclusif de l’individu au métier. Cet investissement est d’autant plus réclamé que le chercheur est soumis à l’injonction de produire beaucoup et vite en même temps que de faire preuve d’une mobilité internationale dans un contexte de forte concurrence pour des postes définitifs proportionnellement rares. Étudiant les chargés de recherche recrutés sur des mandats à durée déterminée du Fonds National de la Recherche Scientifique (FNRS) en Belgique, les auteurs montrent l’importance d’adopter une perspective relationnelle de la carrière scientifique qui prenne en considération son interférence avec la vie privée. Trois logiques spatio-temporelles sont dégagées : une logique d’intégration, une logique de conciliation et une logique du conflit. Ces logiques sont associées aux situations de vie des chercheurs (être célibataire, en couple, avoir ou non des enfants…) et posent la question du genre.

Mots-clés :

institution gourmande, carrière scientifique, interférence travail-vie privée, postdoctorat, agencements temporels

 Plan:

L’intégralité de l’article est accessible sur le site web de la Revue Temporalités


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.