Parution – Sortir de l’emploi pendant la grossesse : l’imbrication du genre, de la migration et de la classe sociale

Le dernier numéro de Connaissance de l’emploi, écrit par Elsa Boulet, interroge la fréquence des sorties d’emploi pendant la grossesse et en explique les raisons.

Malgré des mesures légales visant à favoriser le maintien en emploi des femmes enceintes, ces dernières se heurtent à de multiples difficultés mises en lumière par une enquête qualitative : retrait de certaines responsabilités, non-respect du droit du travail en termes d’aménagement du poste ou du temps de travail, et dans certains cas, rupture du contrat de travail.

À partir de la mobilisation conjointe d’une enquête qualitative et des données de l’Enquête nationale périnatale (ENP 2016), ce numéro de Connaissance de l’emploi estime la fréquence des sorties d’emploi pendant la grossesse, et les explique au regard du genre, de la classe sociale et de la migration.

1 femme sur 10 qui était active pendant la grossesse n’est plus en emploi au moment de la naissance (ENP 2016). Les sorties d’emploi sont plus fréquentes parmi les femmes peu qualifiées, qui occupent des postes d’exécution, qui ont des revenus faibles ou qui sont migrantes. Ces sorties d’emploi sont à replacer dans la dynamique des rapports de force au sein du couple et au sein de la sphère professionnelle.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search