Parution – L’indépendance favorise-t-elle l’articulation travail / famille ? (Julie Landour)

Résumé : La création d’entreprise est largement valorisée depuis la fin des années 1970 comme un remède au chômage. Pour la rendre plus attractive – notamment auprès des femmes qui restent minoritaires au sein des indépendants, les discours de promotion de l’entrepreneuriat insistent sur la flexibilité qui serait de mise dans ce statut d’emploi, favorisant ainsi une meilleure articulation entre les temps dédiés à l’emploi et ceux dédiés aux activités hors emploi. À partir des données de la dernière enquête Conditions de Travail et Risques Psychosociaux de 2016, ce Connaissance de l’emploi rend compte des contrastes qui existent en matière de « conciliation » chez les indépendant.e.s, en comparant avec les salarié.e.s les formes de leurs arrangements entre emploi et famille d’une part, et en soulignant les variations existant entre les hommes et les femmes d’autre part. Loin de favoriser une plus grande flexibilité, l’indépendance semble entretenir, voire renforcer, les inégalités liées au genre des travailleur.se.s.

A lire ici


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search