Archives par mot-clé : égalité hommes-femmes

Le temps de travail continuera à baisser, tribune de Ecolinks , Collectif de chercheurs et d’enseignants-chercheurs en économie, Libération

Libération, tribune du 14 septembre 2015

par Ecolinks, Collectif de chercheurs et d’enseignants-chercheurs en économie

Épuisement de la croissance économique, enjeux écologiques, meilleur équilibre entre vie professionnelle et personnelle : autant de raisons qui vont amener les sociétés à moins travailler.

Emmanuel Macron et d’autres se sont de nouveau illustrés en dépeignant la réduction du temps de travail comme une recette inefficace du passé. La réduction du temps de travail est pourtant amenée à se poursuivre. Elle semble inéluctable, et la principale question est de savoir comment l’organiser. Contrairement aux idées reçues, les Français ne travaillent pas moins que leurs voisins européens. Lorsqu’on se concentre sur la durée moyenne de tous les emplois, et non uniquement sur ceux à temps plein, les Français ont une durée hebdomadaire de travail de 35,9 heures en 2013, supérieure à la moyenne de l’Europe des Quinze (35,8 heures) mais également du Royaume-Uni (35,5 heures) et de l’Allemagne (35,2 heures).

Continuer la lecture de Le temps de travail continuera à baisser, tribune de Ecolinks , Collectif de chercheurs et d’enseignants-chercheurs en économie, Libération

L’Après-patriarcat, Eric Macé, Éditions du Seuil

Nous signalons ici la publication d’un livre dont la lecture peut se révéler intéressante pour les travaux du réseau ARTS en raison de son approche relationnelle.

L’APRES PATRIARCAT

Éric Macé

2015 l 180 pages

Éditions du Seuil

Après patriarcat

En dépit d’un égalitarisme revendiqué entre les hommes et les femmes, nous ne cessons de fabriquer collectivement des inégalités de genre : carrières, salaires, charges parentales et domestiques, etc. Faut-il voir dans les discriminations et les formes insidieuses de subordination la persistance d’une domination masculine patriarcale souvent décrite comme une matrice anthropologique si puissante que sa critique, aussi radicale soit-elle, n’y peut rien changer ?

Continuer la lecture de L’Après-patriarcat, Eric Macé, Éditions du Seuil

La conciliation des temps sociaux à l’épreuve de la crise : impasses de la naturalisation et opportunités vers la fabrique d’un monde plus juste, sessions du GT48 ARTS, Congrès AFS 2015, 29 juin-2 juillet 2015

L’Association Française de Sociologie (AFS) organise son prochain Congrès à l’Université Versailles St Quentin du 29 juin au 2 juillet 2015 sur le thème : La sociologie, une science contre-nature ?

Le Réseau ARTS (GT48) participera à ce congrès en organisant une série de sessions autour du thème suivant :

La conciliation des temps sociaux à l’épreuve de la crise : impasses de la naturalisation et opportunités vers la fabrique d’un monde plus juste.

« La crise n’a pas dit son dernier mot. Si la première phase a été marquée par l’effondrement de certains marchés (comme l’industrie ou le bâtiment) où la main-d’oeuvre essentiellement masculine a connu un chômage brutal et massif, la seconde phase est caractérisée par des plans d’austérité et des coupes massives dans les dépenses publiques qui, cette fois, auront des répercussions sur les femmes car les réductions d’effectifs atteindront alors les emplois des secteurs dans lesquels elles sont très présentes (comme le public et le social) et elles paieront forcément le prix des baisses de subventions » (Entretien avec Françoise Milewski, Hélène Périvier , et Marion Cochard in « Hommes et femmes face à la crise » Hors-série d’Alternatives Economiques n° 088 – février 2011).
Depuis la diffusion du rapport européen sur  » les femmes et la crise économique et financière » en 2010, cette seconde phase de la crise, qui atteint plus particulièrement les conditions de travail et de vie des femmes, a donné lieu à nombre d’analyses, de journées d’étude, de colloques et de numéros spéciaux de revues partout dans le monde. En France, conformément aux questions privilégiées dès lors qu’on traite des femmes, du genre et des principes d’égalité, les productions scientifiques ont surtout ciblé l’impact des crises successives sur le travail des femmes, les conditions d’emploi de la main-d’oeuvre féminine et le développement de la pauvreté des mères chefs de famille. En revanche les productions concernant les effets de la crise sur l’équilibre fragile des temps sociaux et/ou sur les difficultés accrues de la conciliation vie familiale-vie professionnelle restent éparses et peu discutées jusqu’ici, notamment en France .
Le réseau ARTS, dont la base problématique passe par l’affirmation d’un détour nécessaire par le hors travail, la combinaison des temps sociaux et la relation Travail/Famille pour saisir les conditions de travail des hommes et des femmes, propose donc de se pencher sur cet espace de réflexion en consacrant ses sessions du congrès 2015 de l’AFS au thème suivant: « la conciliation des temps sociaux à l’épreuve de la crise : impasses et opportunités ». En ligne avec la problématique générale de ce congrès, il sera aussi question d’aborder ce thème à la lumière du basculement des frontières du binôme « nature et culture » tant au niveau des pratiques des acteurs que des notions des chercheurs qui les étudient.

Vous trouvrez dans cette section toutes les informations concernant cet événement.

Sortir du dilemme travail – famille. Tribune de Bernard Fusilier et Chantal Nicole-Drancourt dans le journal Libération

LIBÉRATION, TRIBUNE, 27 OCTOBRE 2014

«Les deux tiers des Autrichiennes s’arrêtent de travailler pendant trois ans, dès l’arrivée de leur premier enfant, et quel que soit leur milieu social ou leur niveau d’éducation», pouvait-on lire dans un article intitulé «Les Autrichiennes repassent à la maison» (Libération du 22 octobre).

Le retour de la mère au foyer fait débat en Autriche et pose la question toujours d’actualité : comment concilier une vie professionnelle avec une vie familiale sans s’y épuiser. Cette question, posée en termes de domination masculine, doit être resituée par rapport aux grands «principes» qui ont guidé l’organisation des sociétés salariales «inventées» à la fin du XIXe siècle et au cours du XXe siècle. La société française, contrairement à ce que semble penser l’éditorialiste Angelika Hager citée dans l’article, n’y échappe pas. En effet, comme les autres, elle s’est historiquement constituée autour de trois référentiels :

Continuer la lecture de Sortir du dilemme travail – famille. Tribune de Bernard Fusilier et Chantal Nicole-Drancourt dans le journal Libération

La manif pour tous confisque le débat sur la famille, interview de Claude Martin dans le journal Le Monde

Interview de Claude Martin parue dans le journal Le Monde du 7 octobre 2014 , p. 11

Que vous inspire la mobilisation persistante de la Manif pour tous ?

Cette mobilisation est clairement une forme de campagne contre l’exécutif. D’où la tentation de certains acteurs politiques à droite de surfer sur cette vague en cachant leurs désaccords avec les idées de ce mouvement : la défense d’une vision traditionnelle de la famille et des rôles des sexes défendue par une partie seulement des catholiques.
Ce mouvement confisque le débat sur la question familiale qui ne se limite pas, loin s’en faut, au « mariage pour tous » ou à la PMA/GPA et aux prétendues menaces que ces mesures feraient peser sur « la civilisation ». Rappelons que seulement 7000 mariages entre personnes de même sexe ont été célébrés au cours des six premiers mois de la loi. Une minorité bruyante, adossée sur de nombreux quiproquos et simplifications, masque la majorité silencieuse.

Continuer la lecture de La manif pour tous confisque le débat sur la famille, interview de Claude Martin dans le journal Le Monde