Archives de catégorie : Articles

Appel à article : Comment les familles construisent leur temps ? Comment le temps construit les familles ?

La revue Enfances, familles et générations prépare un numéro spécial consacré à la temporalité des familles.

Résumé : Les transformations rapides des arrangements familiaux contemporains ont été accompagnées de nombreuses recherches en sciences sociales qui interrogent les temporalités en jeu. Les travaux se concentrent globalement sur les deux dimensions synchroniques et diachroniques du temps. En synchronie, sont pensées les synchronisations / désynchronisations des temps familiaux, les articulations des temps sociaux ou encore les réseaux familiaux contemporains. En diachronie, les références aux modèles du cycle de vie, de parcours de vie, ou trajectoires de vie, comme l’usage des temporalités biographiques, sont mobilisées pour comprendre les dynamiques individuelles et familiales dans la durée. Beaucoup moins de travaux partent d’une interrogation propre du temps comme élément constitutif des expériences familiales. C’est à cette proposition qu’est consacré ce numéro d’EFG.

Appel à contribution : EFG

Date-limite d’envoi des manuscrits : 31 mars 2017

Chroniques du Travail, « Les Âges au Travail »

La revue Chroniques du Travail, lance un appel à contribution d’article pour son numéro 5 intitulé « Les Âges au Travail », sous la direction de Arnaud Dupray, Anne-Marie Guillemard et Stéphanie Moullet – à paraître (automne 2015)

Date limite de réception des communications : 10 février 2015
Réponse du Comité de rédaction aux auteurs : 24 mars 2015
Retour des versions définitives : 24 mai 2015
Publication : automne 2015

Argumentaire :

Le monde du travail et de l’emploi est un organisateur puissant des âges et des cycles de vie. La répartition des temps de travail et d’inactivité constitue un enjeu de société majeur. Malgré un allongement de la vie en bonne santé, la période d’activité professionnelle reste encore largement aujourd’hui concentrée sur les « 30-50 ans ». Le taux d’emploi des 55-64 ans n’atteint pas 45 % en France contre 54 % dans l’ensemble des pays de l’OCDE (2012), la France restant loin derrière des pays comme la Suède, le Japon ou l’Allemagne. A l’opposé du cycle de vie, l’augmentation des niveaux d’études des diplômés de l’enseignement supérieur et leur poids au sein de la population juvénile ainsi que la dégradation de leurs conditions d’insertion (avec un taux de chômage de 20 % pour l’ensemble des sortants du système éducatif en 2010, trois ans après la fin des études) conduisent à reporter plus avant encore l’âge d’une intégration stabilisée dans l’emploi.

Continuer la lecture de Chroniques du Travail, « Les Âges au Travail »

SociologieS, « Le genre à l’épreuve de l’incertain »

La revue de l’AISLF, SociologieS, lance un appel à contribution d’article pour un Dossier sur « Le genre à l’épreuve de l’incertain ».

Date limite d’envoi des propositions d’article : 30 juin 2014

Que devient le genre dans un contexte d’incertitude ? Dans la continuité thématique du congrès « Penser l’incertain » de l’AISLF, à Rabat en juillet 2012, le présent appel à contributions vise à explorer quelques-unes des manifestations contemporaines de l’incertain, au regard des rapports sociaux de sexe ou de genre, dans différents contextes sociaux (travail, famille, école, espace public, partis politiques, etc.).

Continuer la lecture de SociologieS, « Le genre à l’épreuve de l’incertain »

Interventions économiques, « Conciliation travail-famille : vers un renouveau du régime temporel ? »

La revue Interventions économiques lance un appel à contribution d’article pour un numéro spécial coordonné par Fabienne Berton, Bernard Fusulier et Chantal Nicole-Drancourt sur le thème « Conciliation travail-famille : vers un renouveau du régime temporel ? »

Date limite d’envoi des articles : 30 juin 2014

Site de la revue Intervention économiques

Le régime temporel qui est toujours de référence renvoie au compromis fordiste de la société salariale qui articule un modèle d’organisation productif à un modèle d’organisation reproductif, le tout coiffé d’un système de protection sociale qui en soutient la cohérence. La société salariale s’organise ainsi autour d’un certain nombre de fondements institutionnels spécifiques :

1. une « convention de genre » : ce qui se produit et crée de la valeur dans la sphère productive et reproductive repose sur une division sexuelle et inégalitaire des producteurs : aux hommes le travail « dit » productif et rémunéré dans la sphère marchande et aux femmes le travail « dit » non productif et non rémunéré dans la sphère privée ;

2. une « convention d’âge » : elle délimite une série d’étapes de vie autour d’un « schéma ternaire » qui renvoie à trois grands « âges de la vie » (la jeunesse, l’âge adulte, la vieillesse) et y associe des engagements légitimes : les jeunes sont renvoyés prioritairement à l’éducation, les adultes à la production marchande ou non marchande selon le sexe, et les vieux prioritairement au repos ;

Continuer la lecture de Interventions économiques, « Conciliation travail-famille : vers un renouveau du régime temporel ? »