Archives de catégorie : Appels à contributions

Appel à article : Comment les familles construisent leur temps ? Comment le temps construit les familles ?

La revue Enfances, familles et générations prépare un numéro spécial consacré à la temporalité des familles.

Résumé : Les transformations rapides des arrangements familiaux contemporains ont été accompagnées de nombreuses recherches en sciences sociales qui interrogent les temporalités en jeu. Les travaux se concentrent globalement sur les deux dimensions synchroniques et diachroniques du temps. En synchronie, sont pensées les synchronisations / désynchronisations des temps familiaux, les articulations des temps sociaux ou encore les réseaux familiaux contemporains. En diachronie, les références aux modèles du cycle de vie, de parcours de vie, ou trajectoires de vie, comme l’usage des temporalités biographiques, sont mobilisées pour comprendre les dynamiques individuelles et familiales dans la durée. Beaucoup moins de travaux partent d’une interrogation propre du temps comme élément constitutif des expériences familiales. C’est à cette proposition qu’est consacré ce numéro d’EFG.

Appel à contribution : EFG

Date-limite d’envoi des manuscrits : 31 mars 2017

20ème Congrès AISLF, CR 10 « les temps sociaux », Session(s) sur Conciliation des temps sociaux : quelles inégalités ?

20ème Congrès AISLF, Montréal (Canada), 4 au 8 juillet 2016

CR 10 « les temps sociaux »

Session(s) sur Conciliation des temps sociaux : quelles inégalités ?

Organisée par Diane-Gabrielle Tremblay (Téluq, Université du Québec) et Bernard Fusulier (Université de Louvain, Belgique)

Appel à communications

La conciliation des temps sociaux demeure un problème que nos sociétés peinent à résoudre . Il est vrai que les sociétés salariales se sont constituées en Occident autour d’une centralité de l’emploi, en secondarisant voire en rejetant dans l’inactivité nombre d’activités pourtant fondamentales pour la cohésion sociale, le bien-être et le bien commun, que l’on pense au travail parental ou à l’engagement citoyen ou communautaire. Cette partition initiale entre un travail productif et un travail reproductif s’est doublée d’une assignation sexuelle : le productif prioritairement affecté aux hommes et le reproductif aux femmes. La féminisation du marché de l’emploi de la seconde moitié du vingtième siècle n’a pas transformé pour autant le « logiciel social », et la conciliation, en particulier entre le travail (dans un sens restrictif) et la famille, est devenue un enjeu de société et une préoccupation quotidienne pour nombre d’individus.

Continuer la lecture de 20ème Congrès AISLF, CR 10 « les temps sociaux », Session(s) sur Conciliation des temps sociaux : quelles inégalités ?

20ème Congrès AISLF, CR 10 « les temps sociaux », session sur Temps sociaux et âges

20ème Congrès AISLF, Montréal (Canada), 4 au 8 juillet 2016

CR 10 « les temps sociaux »

session sur Temps sociaux et âges

organisée par Diane-Gabrielle Tremblay (Téluq, Université du Québec)

Appel à communications

La crise de 2008 et son prolongement actuel ont eu des effets négatifs sur les temps sociaux, comme en témoigne la situation des pays de l’Europe du Sud, de l’Amérique, mais aussi le reste du monde. Dans le cadre de l’appel du CR 10 nous souhaitons organiser une ou deux sessions qui permettraient d’analyser la thématique des temps sociaux sous l’angle de l’âge. Nous voulons étudier les effets de la crise sur les temps de travail et temps sociaux en fonction de l’âge, la déstabilisation des temporalités de la vie familiale et professionnelle. Nous voulons aussi analyser les facteurs ou causes des évolutions différenciées selon les âges, incluant la crise mais aussi éventuellement les politiques publiques agissant sur ces évolutions contrastées. Ainsi, sont attendues dans ces sessions des propositions de communications (et d’articles, car nous envisageons un numéro de revue, selon la qualité et le nombre des textes) :

Continuer la lecture de 20ème Congrès AISLF, CR 10 « les temps sociaux », session sur Temps sociaux et âges

Fathers’ Involvement across the Life Course, International workshop, Wissenschaftsforum, Berlin

Call for papers

Fathers’ Involvement across the Life Course

Fathers’ Involvement across the Life Course

In recent decades, an increasing number of mothers have remained in the workforce after having children, attitudes towards the role of fathers have changed, and public concerns over rising numbers of fathers living apart from their children have grown. As a consequence, the role of fathers in family life is attracting more scholarly attention. Despite this heightened attention, our understanding of paternal involvement is still limited. Research has often been bifurcated into studies which deal with either the parental involvement of resident fathers or the behaviour of non-resident fathers.

This workshop seeks to connect the research on residential and non-residential fatherhood. We are particularly interested in submissions that address the involvement of fathers across the life course. Quantitative as well as qualitative papers from sociology,
demography, political sciences, economics, and law are welcome.

Continuer la lecture de Fathers’ Involvement across the Life Course, International workshop, Wissenschaftsforum, Berlin

Chroniques du Travail, « Les Âges au Travail »

La revue Chroniques du Travail, lance un appel à contribution d’article pour son numéro 5 intitulé « Les Âges au Travail », sous la direction de Arnaud Dupray, Anne-Marie Guillemard et Stéphanie Moullet – à paraître (automne 2015)

Date limite de réception des communications : 10 février 2015
Réponse du Comité de rédaction aux auteurs : 24 mars 2015
Retour des versions définitives : 24 mai 2015
Publication : automne 2015

Argumentaire :

Le monde du travail et de l’emploi est un organisateur puissant des âges et des cycles de vie. La répartition des temps de travail et d’inactivité constitue un enjeu de société majeur. Malgré un allongement de la vie en bonne santé, la période d’activité professionnelle reste encore largement aujourd’hui concentrée sur les « 30-50 ans ». Le taux d’emploi des 55-64 ans n’atteint pas 45 % en France contre 54 % dans l’ensemble des pays de l’OCDE (2012), la France restant loin derrière des pays comme la Suède, le Japon ou l’Allemagne. A l’opposé du cycle de vie, l’augmentation des niveaux d’études des diplômés de l’enseignement supérieur et leur poids au sein de la population juvénile ainsi que la dégradation de leurs conditions d’insertion (avec un taux de chômage de 20 % pour l’ensemble des sortants du système éducatif en 2010, trois ans après la fin des études) conduisent à reporter plus avant encore l’âge d’une intégration stabilisée dans l’emploi.

Continuer la lecture de Chroniques du Travail, « Les Âges au Travail »